Plus
    AccueilRéflexionERAMET : PAS DE RETRAIT PROGRESSIF DE LA CALÉDONIE. OU … ?

    ERAMET : PAS DE RETRAIT PROGRESSIF DE LA CALÉDONIE. OU … ?

    Publié le

    NOTRE NEWSLETTER

    Pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boite mail (attention l'inscription à la newsletter n'est pas une souscription à un abonnement)

    Christel Bories, PDG d’Eramet, a décidé de démissionner de son poste d’administratrice de la SLN, Elle a été remplacée par le directeur des affaires juridiques du Groupe Eramet. Comment, au moment où l’État propose de sauver la filière nickel calédonienne par des mesures de fond et une réorientation stratégique, considérer que cette initiative est anodine ?

    Depuis des années, plusieurs actionnaires du groupe estiment que leur implantation en Nouvelle-Calédonie n’est pas profitable à leurs intérêts. Historiquement, ils pourraient pourtant y être attachés. Mais une partie des responsables Calédoniens leur assène les témoignages de défiance, quand ce n’est pas de haine. Et certains sont prêts à provoquer la ruine de l’installation métallurgique de Doniambo.

    Cette attitude, il faut le rappeler, n’est pas spécifiquement celle des indépendantistes, même si ces derniers sont constants dans une sorte d’entreprise de démolition.

    Il y a d’abord cette volonté, affichée clairement par le président de Calédonie Ensemble, mais également inscrite dans la « doctrine nickel » indépendantiste, de rendre la Nouvelle-Calédonie majoritaire dans le capital de la SLN. En d’autres termes, exit la gouvernance Eramet.

    Il y a ensuite l’indifférence affichée par l’actionnaire calédonien, la STCPI, devant les difficultés de la SLN, et qui se manifeste depuis plus d’une décennie par un silence assourdissant. La STCPI, cependant, n’a pas manqué d’engranger les milliards servis par les sociétés dans lesquelles elle est actionnaire.

    Il y a également les messages de haine diffusés par d’éminents élus qui, à intervalles réguliers, dénoncent ce qu’ils appellent le pillage de nos richesses par la SLN.

    Il y a enfin les obstacles aux extractions minières décidées par la province Nord sur Kouaoua et Poum, et dont on dit qu’ils pourraient s’étendre à Népoui. Et donc provoquer l’asphyxie de l’usine de Doniambo.

    Il faut ajouter à ce cocktail les taxes sur les extractions et les exportations de minerai qui, outre les mineurs, ne toucheraient … qu’une entreprise métallurgique, la SLN ! Les autres sont en effet « protégées » par leur statut fiscal.

    C’en est, peut-être, trop pour des actionnaires qui considèrent que l’entrepreneuriat doit être soutenu et non combattu, et que le but d’une entreprise vise à la prospérité, et non à la faillite. Déjà, le groupe avait décidé de s’approvisionner en mattes auprès d’un fournisseur européen. Conserver une production de ferro-nickel cher, carboné, dans un climat hostile, et pour finalement accumuler les déficits n’est, pour eux, guère inspirant.

    Bien entendu, selon la SLN, la démission de Christel Bories ne résulte que d’un risque de conflit d’intérêt entre sa position de PDG d’Eramet et celle d’administrateur de la société. Les services de l’éminent juriste qui la remplace aurait été bien inspirés de lui faire profiter de cette analyse depuis bien longtemps.

    Nous pouvons en déduire, bien sûr, qu’Eramet ne se désengage pas. Il serait faux de prétendre même que la structure du capital pourrait être modifiée. Les mauvaises langues viendraient-elles s’ajouter aux mauvais esprits ?

    Les derniers articles

    L’Actu en 3′ – Mercredi 24 Juillet 2024

    Le Fonds d'intervention maritime (FIM) a été mis en place en 2022 pour accompagner...

    JAMES COOK : UNE ÉCOLE PAS COMME LES AUTRES

    Maintenant bien implantée dans le paysage éducatif du territoire, l’école internationale James Cook séduit...

    LES ÉLECTIONS PROVINCIALES POURRONT-ELLES AVOIR LIEU AVANT LE 15 DÉCEMBRE ?

    En début d’année, une loi organique décidant de la prolongation des mandats actuels des...

    L’Actu en 3′ – Mardi 23 Juillet 2024

    LE SITE MÉMORIEL DU GRAND CHEF ATAÏ PROFANÉ AINSI QUE LES NOMS DES COLONS...

    LE TOURISME CALÉDONIEN CLASSÉ AU RANG DES SOUVENIRS HEUREUX ?

    Le tourisme calédonien est en arrêt total pour la quasi-totalité des professionnels, confrontés, d’une...

    L’ÉVEIL OCÉANIEN PREND CLAIREMENT POSITION À PROPOS DE L’INDÉPENDANCE MAIS FUSTIGE LE FLNKS : UN TOURNANT ?

    Dans une lettre ouverte intitulée "Et maintenant ?" publiée sur son site Facebook, l'Éveil...

    Articles similaires

    LA CALÉDONIE À PLAT : LA LEÇON D’ÉCONOMIE “POUR DE VRAI”

    En matière économique, la Nouvelle-Calédonie se la coulait douce. Au cours des périodes fastes...

    FUSION AIR CAL/ACI : LA MEILLEURE FAÇON DE PLOMBER LES DEUX COMPAGNIES !

    La Nouvelle-Calédonie, c'est peu de le dire, n'est pas un modèle de gestion. Des...

    LE VIVRE ENSEMBLE : UNE AMBITION DÉVASTÉE PAR LES ÉMEUTES ?

    L’Accord de Nouméa en avait fait un objectif dans son préambule. Le vivre ensemble...