Plus
    AccueilDécryptageLE FLNKS VA-T-IL CLARIFIER SA POSITION ?

    LE FLNKS VA-T-IL CLARIFIER SA POSITION ?

    Publié le

    NOTRE NEWSLETTER

    Pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boite mail (attention l'inscription à la newsletter n'est pas une souscription à un abonnement)

    Au travers des communiqués multiples des formations indépendantistes, il devient de plus en plus difficile de procéder à un tri analytique des diverses communications. Parfois, un parti fait référence au FLNKS, sans toutefois que le Front ne confirme au n’infirme. Parfois encore, un parti indépendantiste s’exprime au nom « du peuple kanak », alors qu’en principe, il représente d’abord ses propres électeurs.

    Le FLNKS, en fait, ne fonctionne que sous la seule direction collégiale de huit membres, deux par composante, et s’exprime par un porte-parole qui change tous les trois mois.

    S’agissant des discussions entreprises avec l’État lors de la réunion à Paris, à l’invitation de la Première ministre en septembre dernier, ces échanges sont désormais boycottés par l’Union Calédonienne et ses alliés. Le Palika, quant à lui, rappelle que ces rencontres de travail avec l’État sont conformes à la décision du FLNKS prise en début d’année. L’Union Calédonienne serait ainsi en contradiction avec la résolution du Front.

    Il a d’ailleurs été question de la structure lors du récent congrès de l’UC. Ce dernier propose que tous les partis et groupes indépendantistes intègrent le FLNKS, et qu’un président soit enfin élu. Pour mémoire, le Front n’est effectivement pas doté de présidence depuis 2001.

    Le Palika, pour sa part, y oppose une véritable fin de non-recevoir. Il estime que le fonctionnement du Front est déjà compliqué à quatre, et que cela est bien suffisant. Quant à la présidence, il juge que la direction collégiale est satisfaisante en l’état. Dit autrement : une présidence n’est pas nécessaire.

    Dans les jours à venir, ces divergences vont-elles se creuser ? De ce point de vue, la question de la réforme électorale que ne manquera pas de soulever Gérald Darmanin va s’avérer cruciale.

    Les derniers articles

    L’Actu en 3′ – Samedi 22 Juin 2024

    En Nouvelle-Calédonie, près de 223.000 électeurs sont convoqués pour élire un ou une député...

    EN ASSEMBLÉE DE PROVINCE SUD : “LE CHATEAU DE CARTES VA S’EFFONDRER”

    Jeudi après-midi, l’hôtel de ville de la province Sud accueillait une assemblée de province....

    ÉMANCIPATION, SOUVERAINETÉ, DÉCOLONISATION ? LA CALÉDONIE DÉPEND DÉSORMAIS ENTIÈREMENT DE LA FRANCE

    Cette fois, ne n'était pas le vote du Congrès pour le Pacte Nickel, renvoyé...

    L’Actu en 3′ – Vendredi 21 juin 2024

    LE CONGRÈS VALIDE L'AIDE DE LA FRANCE POUR INDEMNISER LE CHÔMAGE Le projet de délibération...

    TRISTE FÊTE DE LA MUSIQUE, APRÈS LE JOUR LE PLUS COURT DE L’ANNÉE

    C'était hier notre jour le plus court de l'année, mais sur le calendrier, le...

    “ILS VEULENT RECONSTRUIRE LE CAILLOU” – KUBY, ARTISTE

    Depuis le 13 mai, la Nouvelle-Calédonie traverse une crise sociale de grande ampleur, dont...

    Articles similaires

    ÉMANCIPATION, SOUVERAINETÉ, DÉCOLONISATION ? LA CALÉDONIE DÉPEND DÉSORMAIS ENTIÈREMENT DE LA FRANCE

    Cette fois, ne n'était pas le vote du Congrès pour le Pacte Nickel, renvoyé...

    LA LETTRE D’EMMANUEL MACRON AUX CALÉDONIENS : CE QUI EST CLAIR, CE QUI POSE QUESTION

    Alors que la France, tout en se déchirant, fait campagne pour probablement mettre en...

    LE CONGRÈS DE NETCHAOT REPORTÉ, TENSIONS AU FLNKS ET INCERTITUDES POUR LES LÉGISLATIVES

    À l'issue de la réunion de leurs différentes instances la semaine passée, les quatre...