Plus
    AccueilRéflexionL'IRRESPECT DES ÉMEUTIERS POUR LE LYCÉE PETRO ATTITI, NOM D'UN PRESTIGIEUX JEUNE...

    L’IRRESPECT DES ÉMEUTIERS POUR LE LYCÉE PETRO ATTITI, NOM D’UN PRESTIGIEUX JEUNE KANAK

    Publié le

    NOTRE NEWSLETTER

    Pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boite mail (attention l'inscription à la newsletter n'est pas une souscription à un abonnement)

    Le lycée Petro Attiti est un symbole, par le nom qu’il porte. Un établissement qui avait été inauguré en 1978, saccagé par les émeutiers pendant les violences qui ont ravagé le quartier de la Rivière Salée jusqu’à hier. Les jeunes devraient se rappeler -ou apprendre- qui était ce garçon exceptionnel, originaire du sud de la Grande Terre. Mémoire et leçon.

    En 1935, quand, le 20 juin, Kueintu Petro voit le jour à Goro,  la Calédonie est encore sous le régime de l’indigénat. L’accès à l’école, au collège, au lycée, n’a, en ce temps, rien à voir avec ce qui offert aujourd’hui à tous les enfants de Calédonie. Pas de soutien scolaire, pas de bourse, ou si peu, pas d’aides pour la rentrée des classes. Pas même d’allocations familiales.

    A l’âge de 5 ans, avec son frère Noël, le petit Petro est confié aux religieuses de l’institution Saint Tarcissius installée à Canala. C’est qu’en Nouvelle-Calédonie, l’enseignement catholique, donc privé, n’est pas un enseignement de privilégiés. C’est même le contraire. Les écoles confessionnelles de tribu dispensent le savoir aux jeunes enfants alors même que l’école publique n’y a pas encore pénétré.

    Pas de téléphone portable, pas de transport scolaire. Les enfants rentraient en pirogue de Canala avec leurs parents une fois l’an à Goro.

    C’est au séminaire Saint Léon qu’ils termineront  l’école primaire.

    Après cette enfance ballotée, comme la plupart des enfants de tribu, Petro poursuit ses études au Collège du Sacré Coeur à Nouméa, puis obtient son baccalauréat en 1960 au Lycée la Pérouse.

    Entretemps, la Nouvelle-Calédonie a créé un système de bourses pour suivre des études supérieures en Métropole. Petro accède à ce soutien financier et poursuit avec succès des études de droit à Assas. Il obtient son diplôme de droit en 1963.

    Aidé financièrement par sa famille pendant ses études, Petro veut travailler pour assurer le financement de son retour au Caillou. C’est un excellent plongeur. Il est engagé comme moniteur au Club Med et s’en va au Maroc. C’est le 1er août 1963 que le drame se produit : au cours de sa première plongée, il est victime d’un malaise. Il est alors âgé de 28 ans.

    En Calédonie et dans le milieu des étudiants calédoniens, l’émotion est considérable. Petro, président de l’association de Paris, consacrait une partie de son temps à aider ses compatriotes à s’installer. Son corps sera rapatrié par le paquebot “Mélanésien”. Il sera inhumé à Goro. Le lycée qui porte son nom perpétue l’exemple d’une réussite, fruit à la fois d’une volonté personnelle, de son travail acharné, et d’une ambition familiale.

    Cet exemple devrait en inspirer plus d’un …

    Les derniers articles

    L’Actu en 3′ – Samedi 22 Juin 2024

    En Nouvelle-Calédonie, près de 223.000 électeurs sont convoqués pour élire un ou une député...

    EN ASSEMBLÉE DE PROVINCE SUD : “LE CHATEAU DE CARTES VA S’EFFONDRER”

    Jeudi après-midi, l’hôtel de ville de la province Sud accueillait une assemblée de province....

    ÉMANCIPATION, SOUVERAINETÉ, DÉCOLONISATION ? LA CALÉDONIE DÉPEND DÉSORMAIS ENTIÈREMENT DE LA FRANCE

    Cette fois, ne n'était pas le vote du Congrès pour le Pacte Nickel, renvoyé...

    L’Actu en 3′ – Vendredi 21 juin 2024

    LE CONGRÈS VALIDE L'AIDE DE LA FRANCE POUR INDEMNISER LE CHÔMAGE Le projet de délibération...

    TRISTE FÊTE DE LA MUSIQUE, APRÈS LE JOUR LE PLUS COURT DE L’ANNÉE

    C'était hier notre jour le plus court de l'année, mais sur le calendrier, le...

    “ILS VEULENT RECONSTRUIRE LE CAILLOU” – KUBY, ARTISTE

    Depuis le 13 mai, la Nouvelle-Calédonie traverse une crise sociale de grande ampleur, dont...

    Articles similaires

    EN ASSEMBLÉE DE PROVINCE SUD : “LE CHATEAU DE CARTES VA S’EFFONDRER”

    Jeudi après-midi, l’hôtel de ville de la province Sud accueillait une assemblée de province....

    LÉGISLATIVES : LES CANDIDATS INDÉPENDANTISTES VONT-ILS ASSUMER L’INDÉPENDANCE LE 24 SEPTEMBRE ?

    Le 8 juin dernier, en ouverture d'un Comité directeur à Canala, le président de...

    LA “BORDÉLISATION” : L’INCROYABLE SITUATION DE LA FRANCE À LA VEILLE DU DÉPÔT DES CANDIDATURES

    Au sommet du G7, Emmanuel Macron a confié en aparté avoir "dégoupillé une grenade"...