Plus
    AccueilRéflexionEN ASSEMBLÉE DE PROVINCE SUD : "LE CHATEAU DE CARTES VA S'EFFONDRER"

    EN ASSEMBLÉE DE PROVINCE SUD : “LE CHATEAU DE CARTES VA S’EFFONDRER”

    Publié le

    NOTRE NEWSLETTER

    Pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boite mail (attention l'inscription à la newsletter n'est pas une souscription à un abonnement)

    Jeudi après-midi, l’hôtel de ville de la province Sud accueillait une assemblée de province. Celle-ci visait à l’approbation des comptes administratif et de gestion 2023, dans un contexte bien différent de l’année dernière.

    Après un récapitulatif de la gestion financière de la province Sud en 2023, les élus ont échangé sur le décalage des documents avec la nouvelle réalité traversée par la Nouvelle-Calédonie. « Par la force des choses, on est un peu décalés, a souligné Philippe Michel. Nous savons tous que depuis les évènements intervenus le 13 mai, la situation est radicalement différente. Aux difficultés de trésorerie et au déficit chronique du budget de la Nouvelle-Calédonie sont venus s’ajouter des pertes de recettes fiscales et sociales considérables. Tout cela impactera forcément le budget de toutes les collectivités… ».

    La présidente de la province Sud Sonia Backès a ensuite pris la parole pour appuyer le point de l’élu de Calédonie Ensemble, tout en donnant davantage de précision sur l’ampleur de l’impact sur l’institution provinciale.

    « La situation ne correspond pas à ce qu’on vient de présenter, a-t-elle admis. C’est le château de cartes qui va commencer à s’effondrer. On ne sait pas si on est au bout de la crise, donc on ne sait pas exactement quel sera l’ampleur de l’impact. À ce stade, on estime un impact de 10 à 11 milliards pour la province Sud. Compte tenu de la situation de nos comptes, on est en capacité de payer les salaires de juillet mais si on continue de verser l’aide médicale, on ne pourra plus payer les salaires en août. La situation est particulièrement catastrophique et à un moment donné, il va falloir qu’on fasse des choix qui sont extrêmement durs ».

    La présidente de la province Sud a même avancé une « deadline » : mi-juillet. Si à cette période, la province Sud n’a pas cessé le paiement de l’aide médicale, et si l’État n’a pas déployé d’aide financière, l’institution ne sera pas en mesure de payer les salaires du mois d’août.

    Kim Jandot

    Les derniers articles

    L’Actu en 3′ – Mercredi 24 Juillet 2024

    Le Fonds d'intervention maritime (FIM) a été mis en place en 2022 pour accompagner...

    JAMES COOK : UNE ÉCOLE PAS COMME LES AUTRES

    Maintenant bien implantée dans le paysage éducatif du territoire, l’école internationale James Cook séduit...

    LES ÉLECTIONS PROVINCIALES POURRONT-ELLES AVOIR LIEU AVANT LE 15 DÉCEMBRE ?

    En début d’année, une loi organique décidant de la prolongation des mandats actuels des...

    L’Actu en 3′ – Mardi 23 Juillet 2024

    LE SITE MÉMORIEL DU GRAND CHEF ATAÏ PROFANÉ AINSI QUE LES NOMS DES COLONS...

    LE TOURISME CALÉDONIEN CLASSÉ AU RANG DES SOUVENIRS HEUREUX ?

    Le tourisme calédonien est en arrêt total pour la quasi-totalité des professionnels, confrontés, d’une...

    L’ÉVEIL OCÉANIEN PREND CLAIREMENT POSITION À PROPOS DE L’INDÉPENDANCE MAIS FUSTIGE LE FLNKS : UN TOURNANT ?

    Dans une lettre ouverte intitulée "Et maintenant ?" publiée sur son site Facebook, l'Éveil...

    Articles similaires

    LA CALÉDONIE À PLAT : LA LEÇON D’ÉCONOMIE “POUR DE VRAI”

    En matière économique, la Nouvelle-Calédonie se la coulait douce. Au cours des périodes fastes...

    FUSION AIR CAL/ACI : LA MEILLEURE FAÇON DE PLOMBER LES DEUX COMPAGNIES !

    La Nouvelle-Calédonie, c'est peu de le dire, n'est pas un modèle de gestion. Des...

    LE VIVRE ENSEMBLE : UNE AMBITION DÉVASTÉE PAR LES ÉMEUTES ?

    L’Accord de Nouméa en avait fait un objectif dans son préambule. Le vivre ensemble...