Plus
    AccueilCulture CalédonienneLE NAVIRE "FRANCE II" ÉCHOUÉ À MOINDOU : SA FABULEUSE HISTOIRE (épisode...

    LE NAVIRE “FRANCE II” ÉCHOUÉ À MOINDOU : SA FABULEUSE HISTOIRE (épisode 2)

    Publié le

    NOTRE NEWSLETTER

    Pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boite mail (attention l'inscription à la newsletter n'est pas une souscription à un abonnement)

    L’ÂGE D’OR DES GRANDS VOILIERS

    La famille Prentout est originaire de Rouen. Henri-Victor Prentout est né à Honfleur le 12 mai 1850. A son mariage, et c’est aussi dans ce domaine un précurseur, Henri-Victor Prentout ajoute le nom de sa femme née Leblond à son patronyme. Il fonde sa compagnie d’armement qui transporte du charbon entre l’Angleterre et la France.

    En 1911, cette société décide de passer commande aux chantiers de la Gironde d’un bâtiment exceptionnel qui va placer la France au firmament de la marine marchande.

    C’est un âge d’or d’abord pour les chantiers navals français. Ces derniers voient affluer les commandes et se multiplient sur le territoire national. Entre 1895 et 1910, on estime à 230 le nombre de grands voiliers construits en France. Une activité qui ferait rêver les chantiers navals actuels.

    Le savoir faire français est réputé dans le monde entier. Et conséquence logique, l’armement maritime français se développe. En particulier, à Rouen à travers la compagnie Prentout-Leblond.

    En 1890, c’est pourtant en Angleterre que le premier navire portant le nom de France, voit le jour. Il est en effet construit dans un chantier naval britannique et armé par la compagnie française Bordes.

    La compagnie Prentout-Leblond décide de faire mieux en ce début du 20è siècle. Elle souhaite construire dans un chantier français, y réaliser un navire plus grand encore que le France I, et lui conférer les caractéristiques techniques les plus modernes.

    En effet, l’armement Prentout-Leblond avait lancé en 1898 un grand quatre mâts barque, qui était un navire de propulsion mixte. Cette unité, baptisée Quevilly, naviguait à voile, mais conservait une vitesse constante en cas d’absence de vent grâce à des moteurs qui y étaient installés.

    L’armateur Prentout-Leblond avait lancé en 1888, le Quevilly, 4 mâts barque, prédécesseur du France II

    Puis, la compagnie Prentout-Leblond s’était spécialisée dans le transport du pétrole entre la France et les Etats-Unis. Ces armateurs réfléchissent à un projet plus ambitieux. Celui d’aller plus loin et de développer en même temps qu’une activité de transport de marchandises, celle d’opérer une activité de croisière.

    Elle va donc passer commande d’un voilier plus grand que le France I, et qui sera naturellement le plus grand voilier du monde. Pour honorer la nation de cette performance, Henri-Victor Prendtout décide de l’appeler « France II ».

    A cette époque, on parle de la Nouvelle-Calédonie, et de son minerai magique qui permet de réaliser des alliages de grande résistance, et même, des alliages résistant à l’oxydation et à la corrosion. Ce minerai, vous l’avez compris, est l’or vert, découvert quelques décennies auparavant par Jules Garnier : il s’agit du nickel.

    DÉCOUVREZ LA SUITE DE CETTE FABULEUSE ÉPOPÉE
    SAMEDI PROCHAIN

    Les derniers articles

    EXTENSION DE L’USINE DU SUD ET OUVERTURE DU GISEMENT DE PRONY-PERNOD : L’OCCASION RATÉE

    Eramet-SLN auraient-elles pu nouer un partenariat avec l’industriel Vale, les conduisant à un second...

    L’Actu en 3′ – Mercredi 17 avril 2024

    ATTAQUE DE BONDI JUNCTION : UN JEUNE FRANÇAIS CONSIDÉRÉ COMME UN HÉROS Dans l’attaque au...

    MANIFS : LA PROCHAINE À 285.000 ….

    Ohé Matelots, Les manifs, c'est toujours la guerre des chiffres. C'est vrai, quoi, plus on...

    LA CALÉDONIE CHOISIT-ELLE LE CHAOS ALORS QU’ELLE DOIT RENDRE POSSIBLE CE QUI EST NÉCESSAIRE ?

    Le territoire est en guenilles, et il veut participer à un concours d’élégance ! L’idéologie,...

    L’Actu en 3′ – Mardi 16 avril 2024

    NOUVEAU DRAME À SYDNEY : UN PRÊTRE POIGNARDÉ EN PLEINE MESSE L’Australie à nouveau sous...

    LES MANIFESTATIONS DE NOUMÉA DANS LA PRESSE DE MÉTROPOLE

    Les manifestations organisées à Nouméa, par les Loyalistes et le Rassemblement d’une part, par...

    Articles similaires

    NOUMÉA EXISTE AUSSI … DANS L’EX-BASSIN MINIER DU NORD DE LA FRANCE, CLASSÉ AU PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO

    Pensez-vous qu’après avoir été Port de France débaptisé en 1866, la ville de Nouméa...

    DE LA PLACE DES FIACRES À LA PLACE DE LA PAIX, EN PASSANT PAS LES PÈRES NOËL DE LA MAISON BARRAU : LA PLACE...

    Depuis l’après-guerre, la Place des Cocotiers a confirmé son importance comme lieu de vie...

    LA SEMAINE PROCHAINE : INTERVIEW EXCLUSIVE DE LA MAIRE DE “NOUMÉA” … QUARTIER D’UNE VILLE DE MÉTROPOLE

    "Moi monsieur, je suis né à Nouméa !". Rien de particulier à cette affirmation...