Plus
    AccueilCulture CalédonienneLE LEXIQUE DU "FRANÇAIS DE CALÉDONIE" : À BLOC !

    LE LEXIQUE DU “FRANÇAIS DE CALÉDONIE” : À BLOC !

    Publié le

    ABONNEZ-VOUS

    Pour recevoir chaque jour notre newsletter

    Il existe, en Nouvelle-Calédonie, une culture régionale française. Livres, théâtre, cinéma, poésie, cuisine ou traditions s’expriment évidemment en langue française. Mais ce français possède ses accents, ses tournures de phrases et son vocabulaire particulier. Un Parisien, un Marseillais ou un Réunionnais auront du mal à comprendre l’intégralité des  aventures de “Tonton Marcel”. Un mot du lexique calédonien aujourd’hui : “À bloc !”
    On la trouve dans le Petit Robert. Sa signification est « le plus possible » dans l’exemple proposé par le Petit Robert : « travailler à bloc » ou « être gonflé à bloc ».

    La Langue Française en offre plusieurs exemples d’utilisation. Ainsi, dans la marine, «quand les deux poulies d’un palan se touchent, on dit que le palan est à Bloc ; quand une voile est bordée si bien que le point d’écoute touche la poulie où passe l’écoute, elle est bordée à Bloc »

    Au sens figuré, à bloc est utilisé dans le sens de « complètement, autant qu’on peut ». Les sacs de ravitaillement sont pleins à bloc. Ou encore, «ses partisans étaient gonflés à bloc».

    En Nouvelle-Calédonie, on retrouve évidemment toutes ces significations du langage familier. Son usage, dans ce sens, demeure relativement fréquent, alors qu’il aurait tendance à diminuer en métropole. Mais surtout, particularité locale, « À bloc » suggère également souvent une grande quantité.

    En quelque sorte, les Calédoniens ont ajouté du « volume » à « l’intensité » !

    Exemples :

    • Y’avait des sardines à l’embouchure de la Galarino ?
    • Ben tu connais. A bloc.
    • Vous avez trouvé des goyaves pour faire la confiture ?
    • Sifflet – Ben dans la plaine, là, y ‘en avait à bloc !
    • Vos crabes sont bien pleins
    • Je veux. Pleins à bloc !

    En clair, pour bien comprendre le français calédonien, hé ben, ail faut le parler à bloc !

    Les derniers articles

    RÉSULTATS ERAMET 2023 : CE QUE DIT LE RAPPORT DU GROUPE SUR LA SLN

    Le groupe Eramet a publié son rapport de résultats 2023. Les activités de la...

    L’Actu en 3′ – Jeudi 22 février 2024

    TROIS MINISTRES POUR UNE JOURNÉE CHARGÉE Hier matin, les trois ministres arrivés mardi soir en...

    QUELLES SOLUTIONS LA PLEINE SOUVERAINETÉ POURRAIT-ELLE APPORTER À LA CALÉDONIE D’AUJOURD’HUI ?

    Toutes les opinions peuvent être respectables, et la France, patrie des droits de l’Homme,...

    DES DIFFICULTÉS À VENIR ? MAIS ON EST DÉJÀ EN PLEIN DANS LA MOUIZE !

    Ohé matelots, Z’avez vu comme moi un haut responsable de Lucé dire au micro de...

    L’Actu en 3′ – Mercredi 21 février 2024

    GÉRALD DARMANIN : AIDE FINANCIÈRE DE LA FRANCE, RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE, RECHERCHE AGRICOLE ET SÉCURITÉ Si...

    GÉRALD DARMANIN FACE À UNE CALÉDONIE EN DÉCOMPOSITION

    <Cet article sera disponible en lecture libre dans 24 heures> En atterrissant ce soir sur...

    Articles similaires

    DE LA PLACE DES FIACRES À LA PLACE DE LA PAIX, EN PASSANT PAS LES PÈRES NOËL DE LA MAISON BARRAU : LA PLACE...

    Depuis l’après-guerre, la Place des Cocotiers a confirmé son importance comme lieu de vie...

    LA SEMAINE PROCHAINE : INTERVIEW EXCLUSIVE DE LA MAIRE DE “NOUMÉA” … QUARTIER D’UNE VILLE DE MÉTROPOLE

    "Moi monsieur, je suis né à Nouméa !". Rien de particulier à cette affirmation...

    1870 : LA PLACE DES COCOTIERS DEVIENT LE CŒUR DU TRANSPORT EN COMMUN À NOUMÉA (épisode 2)

    Nous sommes le 23 août 1878. Depuis l’époque de Fort Constantine, la première implantation...